La perte de poids favorise la baisse de la tension artérielle

La perte de poids favorise la baisse de la tension artérielle

Bien manger
Copié !

Après un diagnostic d'hypertension, la perte de poids est l'une des premières actions recommandées. Une nouvelle étude à grande échelle réalisée par Withings en collaboration avec l'hôpital Georges-Pompidou de Paris confirme l'importance de suivre les conseils de son médecin afin de réduire son hypertension. Pour en savoir plus à ce sujet, poursuivez votre lecture.

La perte de poids favorise la baisse de la tension artérielle

L’obésité entraîne des risques avérés d’hypertension. Au fil du temps et en l’absence de traitement, l’hypertension peut entraîner des troubles cardiovasculaires ainsi qu’un risque d’AVC, d’insuffisance rénale et de troubles cognitifs. Avec l’augmentation constante des cas d’obésité à travers le monde et sachant que 60% de la population américaine adulte est en surpoids ou obèse, il est primordial de prendre les mesures qui s’imposent pour perdre du poids.

Pour les hommes comme pour les femmes, un simple aperçu des données issues de notre étude, menée avec l’hôpital Georges Pompidou, suffit à démontrer qu’il existe un lien réel entre un bon indice de masse corporelle et une tension artérielle normale. Globalement, les personnes dont l’IMC se situe dans la moyenne inférieure ont une tension artérielle plus faible.

Lorsque les chercheurs se sont intéressés à l’évolution de l’IMC et de la tension artérielle sur une période d’un mois, ils ont mis en évidence qu’une diminution d’un point de l’IMC était associée à une baisse de la tension artérielle de 1,79 mmHg pour les hommes et de 1,81 mmHg pour les femmes.

L’étude démontre que la perte de poids a un effet positif très rapide sur l’état de santé.

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont analysé une base de données anonyme composée de 27 000 adultes répartis dans plus de 100 pays. Ces personnes mesuraient régulièrement leur tension artérielle et leur IMC à l’aide du tensiomètre sans fil et de la balance « Smart Body Analyzer » de Withings. La base de données était constituée à 86% d’hommes et à 14% de femmes. L’âge moyen des participants à l’étude était de 50,7 ans, pour un IMC moyen de 28,6.

Selon les chercheurs, il s’agissait de l’une des premières études visant à évaluer de façon objective, sur une période prolongée et auprès d’un nombre de participants important, le lien entre IMC et tension artérielle. Les résultats de l’étude ont été présentés sous forme d’affiche lors du Congrès de la semaine de l’obésité qui s’est tenu en novembre 2015 à Los Angeles.

L’utilisation des tensiomètres et des balances connectées permet enfin aux médecins et aux chercheurs d’obtenir des données en temps réel à grande échelle sur les effets conjugués de la perte de poids, de la modification du régime alimentaire et de l’augmentation de l’activité physique sur l’état de santé. La reconnaissance croissante du lien constaté entre les mesures prises et les résultats obtenus en termes de santé devrait encourager le grand public à faire des choix plus sains qui favoriseront une perte de poids et un retour de la tension artérielle à des valeurs normales.

Pour obtenir une baisse sensible de la tension, rien de tel qu’augmenter son niveau d’activité physique et surveiller le nombre de calories ingérées.
Vous voulez d’autres preuves ? Une autre étude menée par Withings a récemment révélé que faire quelques pas de plus chaque jour pendant un mois contribue à une baisse de la tension artérielle. Découvrez notre article ici : Faire 1 000 pas de plus par jour permet de réduire la tension artérielle

Sur le même sujet : Penn Jillette a perdu plus de 45 kilos et est parvenu à maîtriser sa tension artérielle

Loading Article...