6 classiques de la malbouffe estivale et comment les éviter

6 classiques de la malbouffe estivale et comment les éviter

Bien manger
Copié !

Que sont devenues vos bonnes résolutions du Nouvel An ? Elles ont fondu comme neige au soleil dès le mois de février ? Vous avez repris l'habitude d'aller boire des coups entre amis, plutôt que de vous mobiliser pour avoir un corps de rêve sur la plage cet été ? Pas de panique, c'est juste que vous êtes humain.

Au fur et à mesure que les jours s’allongent et que les invitations à des fêtes deviennent plus fréquentes… Les tentations de se faire plaisir en s’autorisant un écart se multiplient. C’est pourquoi nous vous avons préparé une liste d’été des pièges nutritionnels les plus répandus – des classiques de la malbouffe estivale – ainsi que leurs alternatives saines, pour vous aider à ne pas plier dans ces moments de dilemme, et à conserver vos objectifs de santé à long terme.

 

1. Les restaurants fast-food, parce que « On n’a pas le temps ».

Évitez de fréquenter les enseignes de restauration rapide qui proposent des aliments, certes préparés avec célérité, mais pauvres en nutriments. Pensez à glisser un sachet de noix ou d’amandes dans votre sac afin de résister à la pulsion malbouffienne qui vous assaille à la vue d’une double arche dorée. Même une barre chocolatée est préférable à un menu saturé de gras, de sucre et de sel !

 

2. Les glaces, parce que « Il fait chaud ».

Aux États-Unis, le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a découvert que 25% des Américains ne mangent pas suffisamment de fruits et de légumes pour couvrir leurs besoins quotidiens. Cet été, quand vous aurez chaud, pourquoi ne pas préférer un smoothie aux épinards ou au yogourt à l’habituelle glace trois boules ? Ou bien une petite salade de fruits – avec de la pastèque, des raisins et une banane par exemple. Vous voyez où nous voulons en venir : les températures élevées ne doivent pas vous servir d’excuse pour exploser le compteur de calories. Écoutez votre bon sens : « Oui, c’est vrai que l’eau glacée c’est rafraîchissant. »

 

3. Les aliments frits, parce que « C’est ce qu’on mange en été ».

Si possible, évitez-les – même si l’offre gastronomique est plutôt limitée à la plage, sur les autoroutes et dans les festivals. Essayez de trouver des plats dont les aliments ont été grillés ou cuits à la vapeur – votre corps vous en remerciera. Au niveau du goût, un plat frit et son équivalent grillé sont très proches, par contre au niveau des bienfaits pour la santé le plat grillé l’emporte haut la main. Pour ne pas surcharger votre estomac de graisses, oubliez donc le poulet frit et passez au grill !

 

4. Les sodas, parce que « On en trouve partout ».

Les publicités pour les boissons gazéïfiées étant presque exclusivement habitées par de jeunes gens pleins de vie, qui courent canette à la main, on pourrait croire qu’il s’agit de produits sains. Or les sodas sucrés sont l’exemple même de ce qu’on appelle les « calories vides » : des aliments riches en calories mais pauvres en nutriments essentiels (vitamines, protéines, oligo-élements…). Pourquoi ne pas remplacer les sodas par de l’eau gazeuse avec une tranche de citron ? Ou par un verre de jus de fruit. Ces alternatives saines devraient vous désaltérer tout autant.

 

5. Les aliments transformés, parce que « C’est facile ».

Les snacks sucrés qui sortent d’une usine ne vous apportent pas grand chose, par contre ils mettent à mal votre équilibre alimentaire. Optez plutôt pour des snacks qui vous apportent de l’énergie sans vous surcharger en calories, et agrémentez-les éventuellement d’ingrédients funky. Des morceaux de carotte, de concombre, des tomates cerises… Ou des tranches de pomme avec du beurre. Voilà quelques idées de collations délicieuses et savoureuses.

 

6. Les cocktails surdimensionnés surmontés d’une ombrelle, parce que « C’est  un symbole de l’été ».

Comme c’est l’été, vous avez peut-être envie de vous détendre avec une boisson emblématique des soirées estivales endiablées. Mais méfiez-vous de ces mix aromatisés – ils contiennent parfois de grandes quantités de glucides et de calories. Jetez plutôt votre dévolu sur des boissons plus simples, mais qui vous permettrons tout de même de passer une bonne soirée. Et si, au fond, ce sont les ombrelles de cocktails qui vous branchent, il suffit de demander gentiment au barman – il devrait pouvoir vous apporter satisfaction.

 

Lien bonus
Nous avons trouvé un article sympa de Caroline Rabourdin sur le site Plurielles, qui donne 4 recettes pour des cocktails à base de légumes et de fruits frais (concombre, tomate, carotte, petits pois).

 

 

Loading Article...