Data Story : Quel est l’impact du confinement sur notre santé ?

Data Story : Quel est l’impact du confinement sur notre santé ?

Data
Copié !
BROOKLYN, NEW YORK  - APRIL 28:  A Man runs with his dog while wearing a mask amidst the coronavirus pandemic at Brooklyn Bridge Park on April 28, 2020 in the Brooklyn Borough of New York City.  The World Health Organization declared coronavirus (COVID-19) a global pandemic on March 11th.  (Photo by Al Bello/Getty Images)

Les mesures de confinement ont-elles pour conséquence de nous faire prendre du poids et de diminuer notre activité ? Dormons-nous moins et prenons-nous davantage notre température ? Avons-nous trouvé le moyen de faire des séances de sport régulières ?? Faisons un tour d'horizon des données du monde entier pour en savoir plus.

La pandémie a changé les habitudes quotidiennes de nombreuses personnes à travers le monde. Enfermés chez nous, distancés socialement et parfois un peu désœuvrés, nous pourrions penser que notre santé pâtirait d’une mauvaise hygiène de vie souvent associée (dans nos esprit) à la situation. Néanmoins, certaines hypothèses sur l’effet que le confinement pourrait avoir sur notre corps sont loin de se vérifier dans les données.

Prise de poids en confinement

Tout le monde fait son pain maison mais personne n’en mange ?

Aujourd’hui, impossible de se promener sur les réseaux sociaux sans voir des gens étaler leurs talents culinaires. Tout le monde semble s’être mis à faire du pain (et se vante de préparer son propre levain), préparer des desserts sublimes et cuisiner des repas élaborés. Parallèlement, ces nouveaux chefs à domicile se désolent de la prise de poids qui les attend à coup sûr. Bien évidemment, il est important de maintenir son poids de forme et beaucoup d’articles alertent sur la prise de poids que pourrait engendrer cette période comme s’il s’agissait d’une fatalité et suggèrent des moyens de l’éviter. N’allez pas affirmer sur les réseaux sociaux que vous avez perdu du poids, vos followers seraient jaloux de ce tour de magie.

Mais si beaucoup craignent une prise de poids excessive liée à l’effet réconfortant de la nourriture, Withings a découvert que le confinement ne se voyait pas sur la balance. En effet, aux États-Unis, seulement 37 % de la population a pris plus de 500 g, avec une prise de poids moyenne limitée à 0,095 kg. D’autres pays ont enregistré des tendances similaires avec une prise de poids d’environ 200 g, parfois moins. À travers le monde, au cours du confinement :

  • Au Royaume-Uni, les gens ont pris en moyenne 0,160 kg
  • En Allemagne, les gens ont pris en moyenne 0,189 kg
  • En Chine, les gens ont pris en moyenne 0,250 kg
  • En Italie, les gens ont pris en moyenne 0,195 kg
  • En France, les gens ont pris en moyenne 0,084 kg

Évidemment, nous n’avons aucune certitude quant aux raisons de ce phénomène. Le taux d’activité n’a peut-être pas diminué tant que cela (voir ci-dessous) et peut-être que, comme le montrent les recherches, les repas cuisinés maison sont plus sains et composés d’aliments plus nutritifs et moins caloriques. Ainsi, même si nous nous sommes découvert une passion pour la cuisine ou salivons sur les pâtisseries des autres, notre prise de poids est limitée.

Les activités en confinement

Peut-être qu’en contournant les gens notre nombre de pas augmente ?

 

Il ne fait aucun doute qu’en étant enfermés, il est difficile de remplir notre quota de pas. Toutefois, Withings a découvert que de nombreux Américains ne laissent pas le confinement réduire à néant leur nombre de pas..

Aux États-Unis, les Américains n’ont réduit leur nombre de pas quotidiens que de 7 % en moyenne pendant le confinement, contre 12 % dans le monde. Avec ses mesures strictes de confinement, New York est la ville qui a enregistré la plus forte diminution de pas quotidiens : 22 %. Étonnamment, certains états ont même enregistré des hausses d’activité. La moyenne de pas quotidiens est la plus élevée dans l’Indiana (hausse de 16 %), dans le Connecticut (hausse de 11 %), en Virginie-Occidentale (hausse de 9 %), dans l’Ohio et dans le Michigan (hausse de 6 % dans ces deux états) ainsi qu’en Louisiane (hausse de 4 %).

Vous voulez en savoir plus ? Voici l’impact sur l’activité dans d’autres pays.

  • Le Royaume-Uni a vu son niveau d’activité impacté de la même manière que les États-Unis, avec une diminution moyenne du nombre de pas quotidiens de 8 %.
  • L’Allemagne a enregistré une hausse de son niveau d’activité de 1 % pendant le confinement.
  • C’est en Chine que l’impact a été le plus important, les mesures de confinement ayant diminué le nombre de pas de plus de la moitié (56 %) dans la province du Hubei. Une fois ces mesures levées, le pays a renoué avec sa moyenne habituelle.
  • L’Italie a également connu une forte diminution des pas quotidiens, à hauteur de 28 %.
  • La France enregistre des résultats semblables à ceux de l’Italie avec un nombre de pas quotidiens qui diminue de 27 %.

Steel HR

Activité, sommeil, rythme cardiaque et notifications du smartphone : Steel HR est votre alliée du quotidien.
En savoir plus

Séances d'entraînement en distanciation sociale

BRIXWORTH, ENGLAND - APRIL 13: Hollie Mason, the photographers daughter, partakes in a live virtual yoga class hosted by Nick Higgins on April 13, 2020 in Brixworth, England. On Monday April 13 at 10AM GMT Nick led a live virtual yoga class which he and Co-Founder Max Henderson hope to be the worlds largest yoga class. Their aim is to raise £125,000 for the NHS to support staff and key workers who are on the front line during the Covid-19 pandemic.(Photo by Clive Mason/Getty Images)

Photo de Clive Mason/Getty Images

La position du lotus et le sport en plein air font fureur…

Comment les gens restent-ils actifs ? Sans surprise, l’activité des yogis œuvrant sur YouTube s’est fortement développée pendant la pandémie, ce que nos données corroborent.
Globalement, la pratique du yoga a largement augmenté (hausse de 42 %), et même constat pour la marche (hausse de 34 %), le vélo d’intérieur (hausse de 19 %) et la course à pied (hausse de 18 %). Les activités qui nécessitent du matériel spécifique (accès à une salle de sport ou à des terrains spécifiques) subissent la crise de plein fouet, notamment le tennis (diminution de 66 %), la natation (diminution de 53 %), le badminton (diminution de 50 %) et la course en intérieur (diminution de 39 %).

Le sommeil et le confinement

Faut-il rêver d’une bonne nuit de sommeil ?

Avec le chamboulement des horaires, de nombreuses personnes rapportent des crises d’insomnie, ainsi que des rêves particulièrement saisissants provoqués par la menace du COVID-19.

Mais même si nous avons plus facilement accès à notre lit, les données Withings montrent que les gens ne dorment pas beaucoup plus. Les Américains dorment en moyenne 12 minutes de plus par nuit qu’avant l’isolement. Pour ce qui est de l’heure du coucher, les Américains se couchent en moyenne 11 minutes plus tard que d’habitude et se réveillent presque 26 minutes plus tard que d’habitude. Le fait de ne plus avoir à emmener les enfants à l’école ou à faire la navette tous les matins permet bien évidemment de se lever plus tard.

Le score de sommeil Withings est un indicateur de sommeil de la nuit passée que les utilisateurs reçoivent chaque matin. Il indique la qualité globale du sommeil. L’utilisateur reçoit un score sur 100 points basé sur 6 principaux facteurs, notamment la durée du sommeil, la régularité du sommeil et le nombre d’interruptions. Aux États-Unis, les utilisateurs de Withings ont vu leur score de sommeil augmenter en moyenne de 2 points pendant le confinement.

Ailleurs, il est intéressant de noter que la France, en plus d’être le pays où la prise de poids est la plus faible, le score de sommeil moyen a connu la plus forte augmentation. Ce n’est pas la première fois que nous constatons les bienfaits du sommeil sur le poids. Plus d’informations ci-dessous :

  • Au Royaume-Uni, les gens dorment en moyenne 15 minutes de plus par nuit. Le score de sommeil a augmenté de 2,58 points. Les Britanniques se couchent environ 8 minutes plus tôt que d’habitude et se réveillent 9 minutes et 25 secondes plus tard.
  • En Allemagne, les gens dorment environ 8 minutes et 27 secondes de plus par nuit. Le score de sommeil a augmenté de 1,94 point, car les gens se sont couchés environ 11 minutes plus tôt et se sont levés 1 minute plus tôt que d’habitude.
  • En Chine, les gens dorment en moyenne 17 minutes et 25 secondes de plus par nuit pendant le confinement. Le score de sommeil a augmenté de 2,12 points car les gens se sont couchés 12 minutes et 38 secondes plus tard et se sont réveillés environ 32 minutes plus tard que d’habitude.
  • En Italie, les gens dorment environ 17 minutes et 39 secondes de plus par nuit. Le score de sommeil y a augmenté de 2,76 points. En Italie, les utilisateurs ont indiqué se coucher 2 minutes et 23 secondes plus tard et se réveiller 23 minutes plus tard que d’habitude.
  • En France, les gens dorment en moyenne 20 minutes et 40 secondes de plus chaque nuit. Le score de sommeil y a augmenté de 3,09 points. Nous constatons que les utilisateurs se couchent moins d’une minute plus tôt et se réveillent 23 minutes et 27 secondes plus tard que d’habitude.

Autre fait amusant, nous observons une plus grande régularité des horaires de lever et de coucher entre la semaine et le week-end. Si, en confinement, les Français se calent sur l’horaire du coucher de la semaine, leurs voisins italiens préfèrent celui du week-end.

Sleep Analyzer

Un laboratoire de sommeil à domicile sans rien à porter. Changez votre sommeil, sans changer vos nuits.
En savoir plus

Fréquence cardiaque de nuit

La baisse de la consommation d’alcool et de tabac peut avoir ralenti la fréquence cardiaque

Une fréquence cardiaque de nuit élevée ou anormale peut s’expliquer par un certain nombre de facteurs à court terme, notamment le stress, l’exercice ou la consommation de tabac ou d’alcool avant le coucher, la température de la pièce ou l’état de santé. Cette hausse est particulièrement fréquente le week-end où la consommation d’alcool est plus courante.

Maintenant que de nombreux bars ont fermé, que les distilleries fabriquent du gel hydroalcoolique et que les stocks de bière attendent la reprise des festivals, il n’est pas surprenant que les données recueillies par Withings pendant le confinement révèlent une baisse des anomalies ou des irrégularités de la fréquence cardiaque de nuit , en particulier le week-end. Aux États-Unis, les anomalies de la fréquence cardiaque pendant la nuit ont diminué de 43 % le week-end et de 34 % la semaine. À titre de comparaison, la diminution globale est de 45 % le week-end et de 34 % la semaine.

Nous avons observé une diminution similaire dans d’autres pays.

  • Au Royaume-Uni, les anomalies de la fréquence cardiaque pendant la nuit ont diminué de 44 % le week-end et de 38 % la semaine.
  • En Allemagne, les anomalies de la fréquence cardiaque pendant la nuit ont diminué de 44 % le week-end et de 27 % la semaine.
  • En Chine, les anomalies de la fréquence cardiaque pendant la nuit ont diminué de 30 % le week-end et augmenté de façon surprenante de 3 % la semaine.
  • En Italie, les anomalies de la fréquence cardiaque pendant la nuit ont diminué de 66 % le week-end et de 54 % la semaine.
  • En France, les anomalies de la fréquence cardiaque pendant la nuit ont diminué de 60 % le week-end et de 50 % la semaine.

Température

Des prises de température plus fréquentes

La fièvre étant un symptôme typique du COVID-19, les gens ressentent le besoin impérieux et légitime de prendre leur température. L’utilisation de notre thermomètre intelligent, Withings Thermo, a presque triplé au cours des premières semaines de l’épidémie car les gens prennent leur température plusieurs fois par jour. Toutefois, malgré les inquiétudes, le nombre de personnes ayant enregistré des températures élevées n’a pas augmenté par rapport à la norme saisonnière.

#StayHomeStayHealthy

Nous espérons que ces données vous aideront à mieux comprendre la situation que nous traversons. Pour en savoir plus, consultez l’article que nous avons publié récemment sur le blog et qui explique comment rester en bonne santé chez soi. N’hésitez pas à prendre part à nos nombreuses initiatives santé face au COVID-19 et à lire la lettre de notre président, Eric Carreel.

Méthodologie

Cette étude a été réalisée par Withings en analysant les données agrégées et anonymisées de plus de 2 millions d’utilisateurs, comprenant au moins 100 000 personnes dans chaque pays. Pour rassembler des données sur la période de confinement de chaque pays, Withings a défini le début du confinement de chaque pays et inclut des données à partir de cette date jusqu’au 18 avril 2020. Les données de confinement ont été comparées aux données agrégées du 1er janvier 2020 jusqu’à la date de confinement de chaque pays.

Withings garantit la confidentialité des données personnelles et protège la vie privée de tous ses utilisateurs. Par conséquent, toutes les données utilisées pour cette étude ont été anonymisées et agrégées afin d’éviter toute nouvelle identification.

Susie Felber

Susie is a writer, comedian, and producer who has worked in TV, film, theater, radio, video games, and online. As the daughter of a hard-working M.D., she's had a lifelong interest in health and is currently on a personal mission to "walk the walk" and get her writer's body in better shape.
Loading Article...