Vos questions et mythes sur la nutrition

Vos questions et mythes sur la nutrition

Bien manger
Copié !

On a demandé à notre communauté quels étaient les mythes et questions qui circulaient à propos de la nutrition, et des experts nous a aidé à y voir plus clair.

Quand on parle de nutrition, les conseils vont bon train : « remplace l’eau par du thé vert », « tout ce que tu manges avant midi ne compte pas », ou encore « arrête les pâtes ». Pour y voir plus clair, on s’est rapprochés de Croq’Kilos, qui propose un programme pour réapprendre à manger sainement. Et Fanny Comandini, leur diététicienne, en a profité pour nous donner quelques conseils.

Les questions

Qu’est-ce que le poids de forme ?

C’est le poids avec lequel on se sent le mieux, atteint à l’âge adulte, une fois la croissance terminée. Ce poids, évidemment lié à la taille, la morphologie, l’ossature, ou aux antécédents familiaux de la personne, expliquerait pourquoi nous sommes inégaux face aux kilos. Chez les sportives et sportifs de haut niveau, c’est le poids qui leur permet d’être le·a plus performant·e pendant les compétitions. Néanmoins, elles/ils n’auront peut-être pas ce poids le reste de l’année.
Pour calculer votre poids de forme, il existe plusieurs formules l’IMC, même s’il est parfois controversé, la formule de Broca, la formule de Creff, la formule de Lorentz, ou encore la formule de Monnerot-Dumaine. A noter : ces formules peuvent vous donner des poids de forme différents.

Je suis stressé·e : comment éviter les envies de sucre ?

Les envies de sucre vous paraissent irrépressibles ? Rassurez-vous, vous n’y êtes pour rien : il est compliqué d’ignorer l’appel du sucre en situation de stress, car il serait lié aux neurones, selon des chercheurs japonais. Ces derniers l’ont en effet démontré en observant des souris : lorsque leurs neurones CRH (qui réagissent au stress) sont activés, leur envie de glucide est multipliée.
Cependant, le sucre pourrait aussi avoir un effet anti-stress : le Dr Patrick Lemoine explique que la consommation de sucre augmente la production de sérotonine (hormone du bien-être), et diminue la production de dopamine et noradrénaline (stress).

L’astuce de Croq’Kilos : limiter les envies de sucre

– Avoir des choses saines à grignoter, au cas où une envie arrive : bâtonnets de légumes, morceaux de pommes coupées…
– Préparer des collations et desserts sains issus des recettes Croq’Kilos : cookies healthy, banana bread, gâteau aux flocons d’avoine…
– Boire un grand verre d’eau avec des fruits infusés
– Manger un fruit
– Sortir prendre l’air, trouver une activité (physique ou manuelle) pour s’occuper

Si je veux manger plus, faut-il que je fasse plus de sport ?

Vous avez pris un deuxième dessert, et vous vous rassurez en vous disant qu’il vous suffira de faire 15 minutes de rameur supplémentaires pour compenser ? Malheureusement, le corps humain en a décidé autrement. En cause, le mécanisme de la compensation énergétique : « le corps réduit automatiquement son métabolisme de base lorsque l’on augmente son activité physique ». Une étude menée sur la compensation énergétique démontre que 30% de l’augmentation de la dépense énergétique induite par l’exercice est compensée. D’où l’intérêt d’allier activité physique et alimentation équilibrée (cohérente en termes de calories avec l’objectif visé).
De plus, la pratique d’une activité physique peut être envisagée autrement que sous le prisme d’une simple dépense énergétique, en raison de ses multiples vertus pour la santé et le bien-être.

L’astuce de Croq’Kilos : repenser son rapport à l’alimentation

– Trouver des activités pour s’occuper (sport, activités manuelles…)
– Réfléchir à la situation, analyser (comprendre d’où vient l’impulsion), trouver une solution
– Les émotions (stress, tristesse) jouent beaucoup sur l’envie de manger : mais est-ce que cela va pour autant régler la situation ?

Les aliments detox et les super aliments, ça marche vraiment ?

Spiruline, baie de goji, graines de chia, ou encore jus verts detox : plébiscités dans les régimes, censés nettoyer notre foie, compenser les excès, ou tout simplement améliorer notre santé physique et mentale, ces aliments ont le vent en poupe depuis quelques années. Néanmoins, il n’y aurait pas de réel fondement scientifique derrière la « détox », et notre organisme serait tout-à-fait capable de gérer et d’éliminer ces « toxines ». S’ils peuvent avoir des vertus curatives avérées ou être riches en vitamines et autres nutriments, attention néanmoins à ne pas tomber dans le panneau.

Les mythes

Les féculents font grossir

Voilà une idée très ancrée dans les mentalités : pâtes, pain, pommes de terre, les féculents feraient grossir. Pourtant, ils apportent des glucides importants pour, entre autres, la synthèse des hormones, les battements du cœur, la pousse des ongles…
En fait, tout l’enjeu réside dans l’équilibre : idéalement, les féculents doivent représenter la moitié de notre apport énergétique, et ils doivent être de qualité (féculents complets par exemple).

L’astuce de Croq’Kilos : quelques plats équilibrés

One pot pasta : pâtes, légumes, poulet
– Quiche sans pâte : poireaux, feuille de brick, skyr pour l’apport protéiné et laitier
– Courgette farcie avec riz complet ou semoule

Le matin, ça ne compte pas : le petit-déjeuner aide à perdre du poids

On entend souvent l’adage « petit-déjeune comme un roi, déjeune comme un prince et dîne comme un mendiant ». Qu’en est-il réellement ? Le petit-déjeuner est-il le repas le plus important de la journée ? Selon une étude de 2013 consacrée au petit-déjeuner, sauter ou non ce repas n’aurait aucun impact sur la prise de poids. L’important serait d’être avant tout à l’écoute de ses besoins et sensations, et d’adapter son alimentation à ses objectifs.
Rappel : pour perdre du poids, il faut être en déficit calorique, c’est-à-dire dépenser plus de calories qu’on en ingère.

La banane steak et l’ananas brûle-graisse

Vous aviez peut-être déjà entendu cette affirmation : la banane remplacerait un steak. Au risque de vous décevoir, ceci est faux. Ces deux aliments ne font pas partie des mêmes groupes alimentaires, et ne sont donc pas interchangeables. Le profil nutritionnel de la banane est différent de celui du steak : elle est riche en glucides et en vitamines, tandis que le steak contient des protéines et du fer.
Quant à l’ananas, on dit qu’il brûlerait les graisses grâce à sa teneur en bromélaïne (l’enzyme qui digère les protéines). Même s’il est nutritivement intéressant, il n’agit pas sur les graisses. De plus, la bromélaïne se trouve principalement dans les feuilles et la tige du fruit. Et mauvaise nouvelle, l’ananas ne fait pas non plus disparaitre la cellulite.

Merci à Croq’Kilos d’avoir éclairé notre lanterne !
Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la nutrition, ou découvrir des recettes équilibrées, faites un tour dans notre rubrique “Bien manger”.

Withings

At Withings, we make a range of products that empower people to make the right decisions for their health. Our award-winning connected devices are known for personalization, cutting-edge design, and ease of use, allowing anyone to measure, monitor, and track what matters via seamless connection to the free Health Mate app available for iOS & Android.
Loading Article...