Lucile Woodward, notre nouvelle ambassadrice, lance son programme 365 Body By Lucile

Lucile Woodward, notre nouvelle ambassadrice, lance son programme 365 Body By Lucile

Bouger
Copié !

Lucile Woodward lance cette semaine le programme 365 Body by Lucile: 5 personnes sélectionnées pour être coachées pendant un an et atteindre leurs objectifs santé. Withings rejoint l'aventure en équipant chaque participant d'une balance et d'un tracker pour les accompagner tout au long de l'année et offrir à Lucile un moyen de mieux visualiser leurs progrès et de les challenger!

Comment as-tu décidé de devenir blogueuse et surtout coach sportif ? Je rêvais déjà petite fille d’être coach sportif. A l’âge de 15 ans, j’ai découvert le fitness dans la petite association de la ville où j’habitais et mes parents m’ayant encouragée à faire des études (et ils ont eu raison !), j’ai suivi des études de biologie. Après ma licence, j’ai bifurqué vers le journalisme scientifique à Jussieu, où j’ai beaucoup appris sur le corps et l’alimentation. A 24 ans, j’avais un job de journaliste médicale, tout allait très bien dans ma vie, mais mon rêve de petite fille me taraudait, et j’ai eu envie d’oser le réaliser. J’ai donc laissé le journalisme et je me suis lancée dans une formation d’un an pour obtenir le diplôme de coach sportif. Et c’est en concrétisant mon rêve que j’ai trouvé ma raison de vivre professionnelle. J’ai commencé à écrire des articles pour Doctissimo autour de la forme et de la remise en forme. Enceinte de mon premier enfant il y a 6 ans, je leur ai proposé de faire des vidéos de fitness pendant ma grossesse. A l’époque, je trouvais très peu de bonnes vidéos de coaching sur le web. C’est donc face à cette frustration que j’ai eu envie de créer quelque chose. Hélas, le temps de réaction étant long pour ce projet novateur, j’avais déjà accouché ! Résultat, les premières vidéos avec Doctissimo n’étaient que des vidéos de 3 minutes de remise en forme après la grossesse ! Mais elles ont cartonné très vite et, en 6 mois, nous avons créé une nouvelle chaine YouTube et les « Fitness Master Class ». C’est de là qu’est née mon idée de blog, afin d’aller plus loin pour répondre aux questions des internautes sur les placements, les mouvements, faire de la pédagogie, mais également parler de l’alimentation équilibrée et de l’intérêt de faire tel ou tel sport selon son âge.

Quelle est la particularité de ton mode de vie ? Peux-tu nous raconter une de tes journées type ?

Mon mode de vie est simple : je n’ai aucune journée type ! Ma particularité est que je suis une maman comme toutes les mamans, c’est à dire que j’ai 2 enfants qui m’occupent le matin et le soir, et entre-temps je travaille toute la journée. Je suis à fond tout le temps, comme toutes les mamans qui travaillent ! De plus, je m’efforce de bien manger et de pratiquer un sport, ce sont donc des journées bien remplies. Une journée type ce serait se réveiller à 6 heures du matin et faire 1 heure de yoga et boire du thé vert… mais ce n’est pas le cas ! Je me réveille à 7h15 et c’est déjà le rush : habiller les 2 enfants, leur donner un petit déjeuner, partager ce repas avec eux, puis l’école pour 8h30, la nounou dans la foulée… donc c’est la course. Ensuite, c’est selon : je suis chez moi et j’écris, je suis en tournage dans Paris, je vais m’entrainer, je vais à une conférence de presse. Toujours s’adapter aux besoins professionnels, et je m’oblige à faire toujours 1h de sport dans la journée. Le soir je cours chercher mes enfants à 17h30 à l’école, je joue avec eux, je leur prépare un dîner fait maison !  Mais hélas, parfois, je n’ai pas le temps car je suis épuisée. En fait, la fatigue est souvent présente, car le soir, je reprends mon travail de 21h à 23h… puis je vais enfin me coucher !

Quelle est la spécificité de ton programme de coaching?

Ma priorité est de m’adapter au profil des gens. Tout le monde est différent, il n’y a pas une méthode de sport qui fonctionne de la même façon pour chacun. Chaque niveau est différent, tout le monde démarre avec ou sans surpoids, la manière de s’alimenter est spécifique selon les personnalités, donc ma spécificité c’est de m’adapter et d’aller vers le progressif. Ce qui suppose de démarrer doucement pour ensuite aller de plus en plus loin en laissant vraiment le temps au corps de s’adapter au sport et à l’alimentation. On ne prend pas 15kg en 3 semaines ni en 3 mois donc on ne perd pas non plus 15 kg ni en 3 semaines, ni en 3 mois. Il faut du temps et ma technique c’est justement de laisser le temps au temps, de laisser au moins 1 an au corps pour s’adapter à ce nouveau mode de vie et je pense que c’est vraiment primordial car il faut retourner aux sources et à la lenteur, le corps ne réagit pas vite, ce n’est pas possible.

Lucile a souhaité aller plus loin dans sa démarche et lance cette semaine un programme de coaching personnalisé en suivant 5 personnes très différentes durant un an.

 

Qu’est ce que le 365 Body By Lucile et comment Withings l’accompagne dans ce nouveau programme?

Après un casting de dingue. Après avoir reçu plus de 1 000 candidatures. Après avoir défini des profils type, la webserie commence cette semaine. Withings fait partie de l’aventure en équipant chacun d’entre eux d’une balance et d’un tracker d’activité. Tout au long de l’année, ils pourront suivre leurs progrès sur l’application, notamment la courbe de poids, de masse grasse et leur activité au quotidien et surtout les partager quotidiennement avec Lucile!

Quels profils as-tu sélectionné?

J’ai voulu choisir des profils très différents afin d’intéresser un maximum de personnes et montrer que ma méthode fonctionne sur tous les profils dans la mesure où l’on s’adapte. Il y a une jeune future mariée, une maman de deux enfants qui a accouché il y a moins de cinq mois, une femme de plus de 40 ans qui a tout essayé et qui a vraiment du mal, une personne en situation d’obésité morbide qu’on sauvera en l’amenant à faire du sport sans la blesser, c’est vraiment un beau challenge. J’ai aussi un jeune homme de 27 ans qui mange n’importe quoi, qui ne fait pas de sport, cela commence à se voir sur son corps, et il demande de l’aide.

Comment adaptes-tu ton programme à chaque profil?

J’adapte les mouvements et les rythmes à chaque profil. C’est certain qu’on ne fait pas courir une personne obèse qui pèse plus de 100 kg car il y a trop de risques pour ses genoux, ses chevilles et son dos alors que pour un jeune homme de 27 ans qui n’a pas vraiment de problèmes de surpoids, on peut tout de suite aller chercher un cardio un peu plus intense. J’adapte surtout le mouvement à la situation du corps, aux blessures, aux douleurs et j’accorde aussi une place très importante à l’alimentation équilibrée et surtout au rééquilibrage alimentaire sans frustration.

Comment la balance et les trackers Withings vont t’aider pour le suivi du programme ?

Pour moi, la balance est essentielle. Le fait que les candidats se pèsent toujours avec leur balance, que ce soit écrit sur l’application – et pas avec leurs notes et leur subjectivité, est primordial. Ainsi, je suis certaine qu’ils ne trichent pas, je peux voir exactement où ils en sont. Le tracker va surtout m’aider avec les personnes qui sont moins sportives. Par exemple, Emira, qui doit absolument remonter les escaliers, et marcher tous les jours. Il va m’aider à regarder si elle le fait sérieusement, car devant le coach on dit qu’on le fait mais il ne peut pas vérifier. Avec le tracker, ils ne peuvent pas tricher ! Surveiller leur sommeil va beaucoup m’aider pour savoir s’ils sont en forme, s’ils ne sont pas en sur-entraînement et si leur corps s’adapte bien à ce que je leur propose. Le poids, le nombre de pas, l’activité et le sommeil sont des données capitales pour moi.

Cinq profils que nous allons suivre avec Lucile durant 1 an: Kelly, Stéphanie, Isabelle, Vital et Emira sont les heureux élus du programme.

Découvrez le portrait d’Isabelle:

Visualisez aussi les quatre autres portraits ici!

Loading Article...