Frédéric Tossou : Perdre 45 kg en marchant

Frédéric Tossou : Perdre 45 kg en marchant

Inspirations
Copié !

Frédéric Tossou, père de famille et facilitateur des performances d’un centre d’appels, a perdu 45 kg en un an. Voici son histoire.

Frédéric Tossou a 39 ans. Il habite dans l’Oise et travaille à La Défense en tant que facilitateurs des performances d’un centre d’appel. Il y a seulement 1 an, ce membre actif de la communauté Withings sur Facebook pesait 143 kg. Il n’a pas toujours été en surpoids et a pris du poids petit à petit, sans vraiment s’en rendre compte. La vie active, les enfants, des sorties plus fréquentes au restaurant… autant de raisons qui ont pesé sur la balance. Suite à des problèmes de santé : une thyroïde capricieuse qui lui a été retirée en 2016, le médecin lui avait assuré qu’il perdrait du poids sans effort après son opération car les problèmes de thyroïde engendrent souvent une perte ou une prise de poids hormonale. Malheureusement, Frédéric n’a pas perdu un gramme.

Un jour, il calcule son IMC et est alerté par le résultat : il est en obésité morbide. Avec l’approche des 40 ans, il s’inquiète, il veut vivre longtemps et faire plus de choses avec ses enfants. Il nous a confié comment il est parvenu à perdre 45 kg, sainement, en un an.

Marcher de père en fils

Pulse Ox - Ce modèle n'est plus disponible actuellement

Mon père me disait toujours : “Le meilleur sport c’est la marche.” Évidemment, je ne le prenais pas au sérieux. Je ne le croyais pas du tout ! Mais j’avais atteint un poids trop critique pour pouvoir me lancer dans un autre sport. La marche me semblait être le seul sport accessible pour moi parce que c’est un sport doux, peu contraignant et qui ne demande pas d’équipement. Je faisais aussi du basket, un sport où on peut facilement réguler son effort. Mais c’est un sport collectif, plus difficile à pratiquer tous les jours. J’ai donc voulu calculer le nombre de pas que je faisais pour me motiver et me rendre compte de mes efforts. J’ai une âme de compétiteur et je ne voulais en rater aucun ! (rires)

Après avoir longtemps utilisé le Pulse OX (un ancien tracker d’activité Withings), je me suis intéressée à Steel HR parce qu’elle me semblait être un bon compromis entre le style et le suivi de ma santé. Elle était plus présentable pour aller travailler donc j’ai craqué.

Steel HR

Activité, sommeil, rythme cardiaque et notifications du smartphone : Steel HR est votre alliée du quotidien.
En savoir plus

Le déclic du confinement

Ça va vous paraître étrange, mais ce qui m’a permis de vraiment commencer sereinement ma perte de poids, c’est le confinement. J’ai commencé à vouloir perdre du poids en 2019. J’ai beaucoup marché et j’ai perdu 15kg. Malheureusement, j’ai repris une partie de ces kilos, puis le confinement est arrivé et j’en ai repris encore. Ça m’a mis en colère contre moi-même de faire le yoyo. À cette période, des challenges d’activité étaient proposés sur le groupe de la communauté Withings. Il fallait enregistrer au moins 30 minutes d’activité modérée par jour pendant 10 jours. J’ai voulu essayer d’être parmi les trois premiers du challenge. Il faut dire qu’il me semblait complètement impossible d’être premier parce que certains membres du groupe sont impressionnants ! Une personne a même fait 100 millions de pas en 6 ans, je ne vois pas comment je peux faire plus ! (rires)

Avec le confinement, j’ai gagné du temps de transport puisque je ne me rendais plus au travail. J’ai 1h30 de trajet tous les jours le matin et le soir donc je me suis réveillé une à deux heures plus tôt pour aller marcher. Ça m’a permis de me dépasser parce que je marchais le matin avant le travail, je marchais le midi pendant ma pause déjeuner sur mon tapis et je marchais le soir après avoir fini ma journée… Impossible d’en faire autant en allant travailler à Paris.

Perdre du poids en toute légèreté

Avant/après

J’ai perdu du poids petit à petit. J’ai toujours été suivi par mon médecin que je vois une fois par mois pour équilibrer mon traitement pour la thyroïde. Il faut que je fasse bien attention à ne pas perdre ou prendre du poids trop rapidement parce que cela peut avoir des conséquences sur mon cœur. Ensemble, nous avons fixé un premier objectif de poids à 100 kg. J’ai réussi à perdre 35 kg entre Mars et Novembre. J’ai mangé plus sainement sans me restreindre sur les quantités, fait beaucoup de marche, repris le basket et commencé le crossfit en Août. En Novembre, j’ai senti que j’avais besoin d’un coup de pouce. Pas évident de s’entraîner avec la fermeture des salles de sport, les couvre-feu et confinements donc j’ai pris un coach sportif. Il m’a donné un programme alimentaire et sportif adapté pour que mes efforts soient plus productifs. C’est là que j’ai réussi à passer en dessous des 100kg. Aujourd’hui je pèse 98 kg, c’est le poids que je pesais il y a 10 ans. Je n’étais jamais redescendu aussi bas !

J’ai remarqué plusieurs avantages à avoir perdu du poids. Je me sens plus léger, mon entourage m’a fait remarquer que ma démarche était beaucoup plus rapide, mais surtout je dors beaucoup mieux. Je dors moins longtemps, 7h ou 8h de sommeil me suffisent pour être frais dès le matin. Je ne mets plus que 10 minutes à émerger alors qu’avant c’était plutôt 1h30. Maintenant, je voudrais surtout gagner en endurance, trouver le bon équilibre pour me stabiliser doucement et pourquoi pas réaliser mon rêve de jeune homme : avoir des abdos ! (rires)

Les exploits de Frédéric

Je suis un membre actif du groupe Facebook Objectif Santé : + actif avec Withings. Je fonctionne beaucoup au challenge et quand je vois les posts des uns et des autres, j’ai envie de faire aussi bien, voire mieux. Je suis vraiment convaincu que la marche est un excellent sport à bien des égards et j’ai envie d’encourager les autres à se dépasser pour aller au-delà de leurs limites. Sur le groupe j’ai rencontré des amis à qui je parle presque tous les jours et qui me poussent toujours plus loin. L’ambiance est vraiment bienveillante et on trouve une émulation saine entre les membres.

Avant mon objectif était de 30 000 pas par jour et là je vais passer à 40 000. En septembre, j’ai fait 1 million de pas. Il faut dire que j’ai fait une journée à 76 000 pas. Ça a été une vraie journée marathon. J’ai commencé à minuit et terminé à 23h30. Je sais que mon parcours habituel fait 6 000 pas environ. J’avais calculé que je pouvais le faire trois fois de suite puis que j’avais besoin de 3h de repos. J’ai donc fait 3 tours toutes les trois heures (avec une pause un peu plus longue pour faire ma nuit heureusement). Ça a l’air fou mais c’était grisant d’atteindre cet objectif.

Des astuces pour se dépasser

Pour continuer à marcher chaque jour, j’ai trouvé quelques petites astuces. D’abord, j’ai calculé que mon trajet quotidien pour me rendre au bureau était de 15 000 pas à condition que je ne prenne pas le bus pour me rendre à la gare. Du coup, j’essaye de marcher la plupart du temps. J’ai vraiment réalisé que lorsqu’on prend les transports en commun, on ne perd pas forcément beaucoup de temps en descendant une station plus tôt et en marchant mais qu’on peut en tirer d’énormes bénéfices pour la santé. Avec seulement 15 000 pas par jour pour aller travailler, je n’ai pas le choix si mon objectif est à 30 000 pas. Il faut que je les fasse avant ou après le travail. Je sais que quand je rentre à 20h/21h, je vais ressortir pour faire mes pas. C’est beaucoup d’organisation mais j’ai la chance d’avoir une femme et des enfants très soutenants. Ils ont compris mon combat et ils m’aident à atteindre mes objectifs.

Ensuite, pour faire passer le temps plus vite quand je marche, j’ai trouvé la solution. Je regarde des séries sur mon téléphone ou j’appelle mes proches. Ça me permet de rester en contact avec eux, surtout en ces temps de pandémie mondiale où il est compliqué de se retrouver. Un vrai conseil, quand vous téléphonez, bougez ! Vous ferez quelques pas de plus sans vous en rendre compte.

Enfin, j’ai investi dans un tapis de marche pro pour pouvoir marcher autant que je voulais, que je sois autorisé à sortir ou non. C’était ma réponse au couvre-feu établi à 18h. Au final ça m’a reboosté. Les contraintes peuvent parfois être source de motivation !

Aujourd’hui, j’ai perdu 45 kg et je vous le prouve : la marche, ça fonctionne !

ScanWatch

Parce que chaque seconde compte,
Voici la montre santé la plus avancée au monde.
En savoir plus

Merci à Frédéric Tossou pour son témoignage inspirant et félicitations à tous ceux qui, comme lui, continuent de prendre soin de leur santé malgré les contraintes de la vie (et de la pandémie). Rejoignez Frédéric et les autres membres de la communauté Withings sur le groupe “Objectif Santé : + actif avec Withings”.

fbt

Flore Schwoerer

Surrounded by a family of medical/healthcare professionals, I love to have quality Vidal/Martindale/PDR (Physicians Desk Reference) time with my relatives listening to them argue about the best way to fix a heart or the importance of getting a flu shot.
Loading Article...