Angela Edwards : 10 années de suivi de santé avec Withings

Activité
Témoignages inspirants
23 août 2022

Cette businesswoman accomplie est particulièrement douée pour prendre soin des autres. Mais que se passe-t-il lorsqu’elle réalise qu’elle doit également prendre soin d’elle-même ?

Angela Edwards a 60 ans. Ancienne responsable des ventes/marketing, elle vit à Las Vegas. Un jour, elle poste un message sur notre groupe Facebook Withings (ndt : ce groupe est anglophone, mais nous avons également un groupe francophone) et nous avons tout de suite voulu faire sa connaissance. Dans ce message, elle partage un graphique montrant son suivi de poids sur 10 ans avec sa balance Withings, ainsi que des photos avant et après avoir atteint son objectif.

Nous avons été frappés par sa sagesse, sa positivité et, honnêtement, par le fait qu’elle ne semble pas avoir pris une ride (elle est même clairement en meilleure forme). Cependant, aussi impressionnantes que soient ses photos, l’histoire ne s’arrête pas là.

Découvrez comment elle a affronté les hauts et les bas sans jamais perdre de vue son objectif, et laissez-vous inspirer par sa sagesse.

Un problème de poids ? Pas seulement !  

Ce n’est pas l’apparence qui a guidé les démarches de remise en forme d’Angela.

« Je me suis intéressée au bien-être, à la santé et au sport car il y a d’importants antécédents familiaux de maladies chroniques dans ma famille, dont des cancers. Ma mère en a eu trois et est décédée d’un cancer du sein. Je me suis occupée d’elle quand elle était malade, et elle m’a dit : « Si tu sais ce que je sais, tu prendras soin de ta santé« . Je lui ai promis sur son lit de mort que je le ferai. Il n’a donc jamais été question de vanité, de mon apparence ou de mon poids. Tout le monde se soucie de son apparence, mais moi ça me préoccupe moins. Ma mère est morte à 65 ans, et elle était absolument magnifique mais ça n’avait absolument aucune importance dans son combat contre la maladie. »

La force de la communauté

Angela Edwards grandit dans un environnement très sain, en Californie du Sud, la région des États-Unis à l’origine de la mode “healthy”. « Ma mère était l’une des membres fondatrices du Jack LaLanne Health Club. Nous avions des avocatiers, des orangers, des mandariniers et des citronniers dans notre cour. Nous marchions régulièrement autour du Rose Bowl, et nous allions rarement au restaurant. À l’université, mon poids était à peu près stable. Ce n’est que bien plus tard, avec le stress du travail et mon envie de profiter de la vie que j’ai commencé à prendre du poids. »

Angela décide alors de s’inscrire dans une salle de sport puis quitte un emploi chez Xerox. Finies les semaines de 70 heures : elle a enfin le temps d’aller régulièrement à la salle. Elle essaye tout ce que le club propose, se découvre un intérêt particulier pour la musculation et rencontre de nouvelles personnes. Pour elle, en ligne ou dans la vraie vie, « faire partie d’un groupe de personnes partageant les mêmes objectifs est essentiel ».

Cartographier les hauts et les bas de la vie

10 ans de suivi de poids, grâce à une balance connectée Withings
10 ans de suivi de poids, grâce à une balance connectée Withings

C’est à cette époque qu’Angela reçoit sa première balance connectée Withings. Sur le graphique représentant ses 10 années de suivi du poids, la courbe ne se dirige pas dans une seule direction, ni franchement vers le haut, ni vraiment vers le bas. En y réfléchissant, elle dit qu’elle peut établir des parallèles entre ce qui lui arrivait, et ce que son corps subissait à chaque étape.

« J’ai connu beaucoup de hauts et de bas après ma perte de poids en 2012. Je prenais environ 3 kilos sur l’année que je perdais immédiatement l’année suivante. En 2016-2017, j’ai vécu une relation très compliquée qui a vraiment affecté ma confiance en moi. J’ai vraiment dû me battre pour me relever. J’ai eu la sensation que cette relation avait épuisé mon esprit, mon corps et mon âme, ce qui explique ma prise de poids. »

En 2018-2019, Angela perd une bonne partie de ce poids, mais le Covid frappe et elle en reprend. En plus de la pandémie, Angela joue un rôle clé dans sa famille. Elle s’occupe de tout le monde : elle est l’unique parent de sa fille adoptive ayant des besoins spécifiques, est en charge des soins de son père atteint d’un Alzheimer avancé, responsable de l’installation de deux personnes âgées dans son foyer – la femme et la sœur de son père – et elle parcourt plusieurs fois 2250 kms aller-retour, soit plus de plus de 16 100 kms au total entre Las Vegas et la Californie du Nord pour soutenir sa sœur qui lutte contre un cancer du sein.

« Ces dernières années ont été les plus difficiles de ma vie, mais maintenant qu’elles sont derrière moi, je peux enfin me concentrer sur moi-même à nouveau et me faire passer en priorité pour mieux aider les autres en étant ressourcée et disponible. Je suis très reconnaissante envers Withings, et fière de ma capacité à regarder en arrière, à m’accorder la bienveillance dont j’ai tant besoin et à me projeter vers un objectif pour aller de l’avant. »

Se peser les yeux fermés

Angela Edwards nous dit qu’elle mesure 1,62 m et que, pendant la pandémie, elle pesait « presque 90 kg ». Mais elle réussit à ne pas abandonner.

Comment a-t-elle trouvé la motivation pour continuer à monter sur sa balance alors que son poids augmentait ? Elle nous confie s’être « mis des œillères » et s’être pesée sans regarder les chiffres..

« Je refuse de regarder le chiffre sur la balance. Je monte dessus et je regarde droit devant moi, sans jamais regarder l’écran, juste pour enregistrer la donnée. Au quotidien, les chiffres augmentent et baissent pour plein de raisons différentes. Cela peut avoir un impact négatif sur mon humeur et ma motivation. Je préfère donc les enregistrer sans les consulter sur le moment pour pouvoir consulter ma courbe de poids ultérieurement et prendre en compte la tendance plutôt qu’un chiffre isolé. »

Rester réaliste : faire ce qu’on peut comme on peut

Même si Angela affirme qu’elle n’est « pas une coureuse », elle a participé au marathon Rock and Roll et relève même le défi des “100 miles” de l’American Cancer Society. Prendre soin de sa santé quotidiennement et sur le long terme implique de s’adapter à un environnement en constante évolution : elle emporte donc sa motivation avec elle au cours de ses voyages.

« J’ai 60 ans et un enfant de 17 ans, c’est une leçon d’humilité – cela me permet de rester sur la bonne voie. Et quand je dis ‘sur la bonne voie’, je parle du long terme. Pour être honnête, il y a des moments où je m’écarte du chemin. Par exemple, je suis allée passer un mois chez ma sœur en Californie du Nord, et je n’étais pas dans mon élément parce que je n’avais pas accès à une salle de sport. J’étais à deux pas de la plage, alors je me suis promenée. Mais je ne m’entraînais pas avec la même d’intensité ou aussi fréquemment que d’habitude. Au niveau de la nourriture, c’était pareil : je ne cuisinais pas, mais dès que je suis revenue, je me suis remise au travail. »

Pour soutenir ses efforts, Angela s’est même offert une salle de sport à domicile.. Elle adore sa salle de sport, et le fait de tout avoir à la maison « ne lui laisse plus aucune excuse » : « Si j’ai un appel, je n’ai pas honte : je vais sur mon tapis de course et je décroche. J’ai juste à mettre des écouteurs. Et, même si mes interlocuteurs entendent le tapis de course en fond, ça me permet de faire un peu d’exercice supplémentaire. »

Même sans équipement, Angela est devenue accro au sport. Lorsqu’elle se sent trop sédentaire, elle se motive elle-même : « Lève-toi et va faire un tour ! Sors de chez toi pour te dépenser un peu ! »

Prochain objectif : la masse musculaire

Selon elle, Angela a encore quelques kilos à perdre, mais la prise de masse musculaire est son objectif final : « Il faut vraiment que je refasse de la musculation pour augmenter ma masse musculaire. Cela fait partie des raisons pour lesquelles j’aime la balance Withings : elle ne mesure pas uniquement le poids. Si vous mettez 10 personnes de 60 kilos côte à côte, elles auront toutes l’air très différentes en fonction de leur métabolisme, leur activité et leur composition corporelle. »

Aujourd’hui, Angela souhaite aider d’autres personnes dans le même cas qu’elle, qui cherchent à être en meilleure santé. N’hésitez pas à la suivre sur son compte Instagram @myorganicportal pour en savoir plus.

Merci à Angela ! Si vous aussi vous voulez partager votre histoire, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : success@withings.com

Avertissement : Les informations contenues dans cet article ne sont pas destinées à remplacer l’avis médical d’un médecin ou d’un autre professionnel de la santé, et ne peuvent se substituer à l’avis d’un professionnel de la santé légalement qualifié. Si vous avez des questions médicales spécifiques, veuillez consulter rapidement votre médecin ou un professionnel de la santé. Cet article ne doit pas être interprété comme un avis ou conseil médical.