Un jeune conseiller en gestion de patrimoine obtient de gros rendements lorsqu’il investit dans sa santé

Poids
Témoignages inspirants
1 septembre 2022

Pour Adam, retrouver la santé n’était pas seulement une question de poids. C’était également une question de développement personnel. 

Il y a environ 10 mois, Adam Etzel, un conseiller en gestion de patrimoine de 28 ans, a décidé de perdre du poids. À l’époque, il pesait 107 kilos, et il espérait descendre jusqu’à 86. Un objectif qu’il a récemment atteint, et il en est ravi. Mais il n’hésite pas à souligner que sa perte de poids a représenté bien plus que des chiffres sur la balance.

Au début, je me disais : ‘Je vais juste perdre du poids, je vais être beau’. Mais j’ai vraiment évolué intérieurement. C’est inspirant de se fixer un objectif, puis de l’atteindre. Si je l’ai fait une fois, alors je peux le refaire. » A mesure qu’Adam parle, on constate à quel point il est sincèrement enthousiaste. Et c’est contagieux.

Etape 1 : se reconnecter avec la nature

C’est l’été dernier, après un voyage familial dans les parcs de Yellowstone et de Glacier, qu’Adam commence à envisager sérieusement une perte de poids. Lorsqu’il décrit le voyage, il est succinct : ils ont mangé des aliments sains quand ils avaient faim, et ils ont fait des randonnées, tous les jours. En revenant de ces vacances, dit-il, “je me sentais bizarre”. Quelque chose dans ce voyage le marque. Il est revigoré et commence à penser à sa santé. Et il sait que pour être en meilleure santé, il lui faut perdre le poids qu’il a en trop. 

Cette perte de poids avait déjà effleuré l’esprit d’Adam, mais il était auparavant très réfractaire à cette idée. « Il y a un grand débat sur l’image de soi« , explique-t-il, « et sur cette idée qu’il faut être bien dans son corps. » Le concept d’acceptation de soi, “se sentir bien dans sa peau”, avait alimenté le mépris initial d’Adam pour la perte de poids. Mais avec le temps, il change d’avis. Peut-être, se dit-il, qu’une personne peut chercher à perdre du poids tout en aimant son corps. Et il y a la question de sa santé. « Quand vous allez chez le médecin et qu’il vous dit que vous êtes en surpoids, que votre taux de cholestérol et vos triglycérides sont au plus haut, que faire ?” Lorsqu’il arrive à Yellowstone, Adam est de moins en moins réticent à envisager une perte de poids : « Je pense qu’il fallait que j’accepte que oui, j’étais beau quoiqu’il arrive. Mais j’étais en mauvaise santé. » 

En mauvaise santé, mais aussi enfin prêt à perdre du poids. Au moment de s’y engager, Adam a une conversation honnête avec lui-même à propos de sa santé : « Il y a tellement de choses incontrôlables dans la vie. Mais ça, c’est une chose que je pouvais réellement changer. J’ai donc décidé de me prendre en main. » 

Petit à petit, les premiers changements

Adam commence doucement. Il change d’abord sa façon de manger, en mangeant d’abord un repas sain par semaine. Puis deux, puis trois, et ainsi de suite, semaine après semaine, repas après repas. Sodas, pizzas et Oreos sont éliminés progressivement. Au petit-déjeuner, beaucoup de shakers protéinés et de flocons d’avoine. Pour les autres repas, il met à contribution son autocuiseur.

Les changements se mettent en place à la fin de l’été, et c’est à Thanksgiving qu’il commence à perdre du poids. Après quelques recherches sur les « meilleures balances connectées », sa mère lui offre à Noël une balance Body+ Withings, à sa demande. C’est grâce à cette balance qu’Adam élargit ses connaissances en matière de perte de poids : il s’intéresse désormais davantage à la répartition entre masse musculaire et masse grasse qu’au « poids » traditionnel. Pouvoir admirer la courbe de ses progrès ? « Absolument génial » selon lui. Il aime voir ses données chaque mois, cela l’aide à surmonter l’effet plateau. Si pendant un mois, il observe moins de progrès, il analyse ce qu’il faisait différemment les mois précédents. Adam engage également un coach en ligne « formidable« , pour faire de la musculation et du cardio. Il apprécie le fait que ses données Withings soient transférées vers l’application Apple Santé, puis vers l’application de son entraîneur, de sorte que ce dernier dispose toujours des dernières données relatives à sa composition corporelle. 

Comme un gagnant qui franchit la ligne d’arrivée

Petit à petit, avec toutes ces actions mises en place, Adam perd beaucoup de poids, atteignant ainsi son objectif de 86 kilos. Sa masse musculaire passe de 61% à 73%, et sa masse grasse, qui était initialement de 31%, tombe à 23%. Les compliments viennent de tous les côtés : amis, collègues, famille. « Ma tante souffre de dégénérescence maculaire, elle est donc légalement aveugle et ne voit que les contours… mais elle a quand même remarqué tout le poids que j’avais perdu !« 

L’aspect le plus gratifiant dans cette perte de poids ? Après une courte pause, il ajoute avec un sourire narquois : « ce truc d’amour-propre que j’ai mis en place. » 

Sagesse et santé vont de pair

Adam a quelques conseils à donner aux personnes qui se trouvent dans la même situation que lui, à propos du défi que peut représenter la tenue d’un programme de remise en forme face aux événements de la vie. “Vous n’avez pas besoin d’être parfait à 100% ». Il s’explique : « Il y a quelques semaines, je suis allé avec des amis à un mariage en Californie. J’ai bu beaucoup de vin, et j’ai mangé beaucoup de brownies. » Après un week-end comme celui-là, se remettre sur les rails peut être difficile. « On peut finir par se dire : à quoi bon ? On se sent coupable et désespéré, on recommence à manger n’importe quoi parce qu’on a l’impression d’avoir tout gâché. » Comment faire pour se remettre sur la bonne voie ? « Ne laissez pas la culpabilité vous envahir. Mangez votre brownie, buvez votre verre de vin, et profitez-en… vous ne pouvez pas réussir si vous ne vous laissez pas apprécier les choses que vous aimez. » 

Merci à Adam d’avoir partagé son histoire ! Vous pouvez le retrouver sur Instagram: @adametzel.