Nicolas Catard – J’ai découvert mon hypertension en tournant une vidéo

Nicolas Catard – J’ai découvert mon hypertension en tournant une vidéo

Inspirations
Copié !

Nicolas Catard, youtubeur tech français de 49 ans a découvert son hypertension par hasard. Découvrez comment son corps lui a envoyé un signal pour améliorer sa santé.

Depuis 2013, Nicolas Catard dirige la société de production UpTown basée à Paris et anime la chaîne YouTube “ The Grand Test” où ce passionné de nouvelles technologies partage des revues sur la crème de la crème de la tech. Si beaucoup l’envient, son rythme de travail effréné n’est pas étranger à son succès. Seulement voilà, pour tenir la cadence, Nicolas a mis son corps à rude épreuve… sans s’en rendre compte !

Une hypertension silencieuse

Un jour, Nicolas reçoit BPM Connect. Alors qu’il l’essaye pour se faire un avis et poster quelques images sur ses réseaux, il est très surpris. Sa tension est très élevée. Quelques temps plus tard, il a rendez-vous chez son médecin pour établir un certificat médical afin de participer à une course à pied de 10 km. Le médecin prend sa tension et le verdict est sans appel. « J’avais 20 de tension. Le médecin a immédiatement refusé de me faire mon certificat et m’a dit de prendre rendez-vous avec un cardiologue. Il m’a prescrit des médicaments pour faire baisser la tension et m’a donné plein de recommandations. Il m’a aussi expliqué qu’avec l’hypertension, j’avais plus de risques de faire un arrêt cardiaque ou un AVC. Ça m’a bien fait comprendre que je devais faire des changements drastiques. »

Suivre sa tension quotidiennement

En attendant son rendez-vous avec le cardiologue un mois plus tard et en suivant les recommandations de son médecin, Nicolas se souvient qu’il possède BPM Connect et décide de suivre sa tension deux fois par jour : le matin et le soir. “Franchement, même si tu ne comprends pas ce qu’est l’hypertension, l’application te donne quand même une idée d’où tu te situes. Avec les codes couleurs, je vois tout de suite si ça va ou pas. C’est motivant de voir la tendance s’améliorer et les chiffres baisser progressivement au fil de mes efforts. J’ai montré mon application à mon cardiologue qui connaissait déjà. Il m’a encouragé à continuer. C’est aussi utile pour lui qui surveille l’efficacité du traitement, que pour moi qui voit directement l’impact de mon hygiène de vie sur les chiffres.”

 

Les médecins recommandent le suivi de la tension artérielle à domicile dans le cadre d’une hypertension artérielle pour suivre l’évolution de la pathologie. En effet, comme elle est presque asymptomatique, c’est-à-dire qu’on ne distingue aucun autre signe que des chiffres élevés sur le tensiomètre, il est impossible de la surveiller autrement. Ce suivi permet bien souvent d’éviter les complications liées à l’hypertension.

Mieux dormir, mieux manger, mieux bouger

Évidemment, prendre sa tension quotidiennement ne permet pas de soigner l’hypertension. Son traitement passe généralement par une prise de médicaments accompagnée d’une amélioration de l’hygiène de vie. Nicolas sait alors qu’il va devoir faire des efforts.

 

« J’ai dû changer énormément de choses, à commencer par mon sommeil. Avant je me levais à 5h mais depuis que j’ai découvert mon hypertension, je dors jusqu’à 6h.” Si cette grasse matinée ne vous fait pas rêver, sachez que c’est un gros sacrifice pour ce courageux acharné du travail 6 jours sur 7.

 

Le médecin recommande aussi à Nicolas de perdre du poids et de veiller à maintenir une alimentation équilibrée. “Le cardiologue m’a dit de supprimer au maximum le sel. Mais il y en a partout ! Le seul moyen de l’éviter c’est de cuisiner soi-même avec des produits frais, sauf que je suis loin d’être un as en cuisine. C’est un gros challenge mais j’ai déjà perdu 20 kg avec l’aide de ma balance et de ma montre Withings donc ça m’inquiétait moins que de devoir arrêter le café. J’en buvais 10 par jour. J’ai réussi à descendre à 2. C’est plus raisonnable.”

 

Dernière recommandation du médecin : continuer à bouger mais faire des sports “doux”. Pas facile pour Nicolas qui court environ 15 km chaque week-end. “J’en ai besoin pour mon équilibre mais mon médecin m’a demandé de remplacer ça par de la marche.”

 

Toutes ces recommandations sont d’autant plus difficiles à suivre qu’il ne s’agit pas d’un régime ou d’une parenthèse dans la vie de Nicolas, mais bien d’une modification définitive de ses habitudes. Néanmoins, il peut être fier d’avoir pris la mesure de la gravité de la situation. “J’en avais jamais entendu parler avant et je ne m’étais jamais préoccupé de ma tension. Maintenant je sais qu’avec les bons outils, on peut agir facilement et durablement pour sa santé. Un tensiomètre, une balance qui permet de suivre sa perte de poids et une montre qui suit l’activité, c’est le combo parfait pour lutter contre l’hypertension.”

fbt

Flore Schwoerer

Surrounded by a family of medical/healthcare professionals, I love to have quality Vidal/Martindale/PDR (Physicians Desk Reference) time with my relatives listening to them argue about the best way to fix a heart or the importance of getting a flu shot.
Loading Article...