Le plogging : Brûler des calories en protégeant l’environnement

Le plogging : Brûler des calories en protégeant l’environnement

Bouger
Copié !
Beautiful young woman and her group of diverse friends taking a selfie with her smartphone after running while picking up trash outdoors

Découvrez cette activité venue d’Europe du Nord vous permettant d’allier l’utile à l’agréable en ramassant les déchets sur votre chemin.

Vous avez peut-être déjà couru ou marché dans un superbe cadre par une journée ensoleillée, tout en vous désolant à la vue de déchets abandonnés ? Eh bien, vous êtes loin d’être le seul. Heureusement, le plogging s’attaque de front à ce problème !

Qu’est-ce que le plogging ?

Le plogging semblerait être originaire de Suède. Son nom trouve son origine dans la contraction du mot suédois signifiant ramasser les ordures (plocka upp) et du jogging : le plogging.

Cette pratique encourage les coureurs ou les marcheurs à ramasser les déchets lorsqu’ils font leur jogging. La plupart des participants cherchent à remplir un sac en plastique, mais on peut ramasser autant de déchets qu’on le souhaite. Et il n’est pas nécessaire de s’inscrire où que ce soit pour vous lancer. Sortez simplement de chez vous et mettez-vous au plogging !

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde

DCIM106GOPROG0762098.JPG

Paul Waye, ploggeur

Pour en savoir plus sur cette pratique, nous avons contacté Paul Waye, un Britannique de 54 ans, ploggeur passionné depuis dix ans et ramassant plus de 100 kilos de déchets par mois où il vit aux Pays-Bas.

Selon Paul Waye, le plogging est une pratique qu’il faut partager : « Partagez ce que vous faites. Plus vous le montrez, plus vous inspirez les autres, et c’est pourquoi je poste autant sur les réseaux sociaux. Mais ne pensez pas que vous devez en faire autant que moi ! Qu’une personne ramasse 1000 déchets, c’est génial, mais je préférerais que 1000 personnes ramassent chacune un déchet. Commencez petit, et ramassez juste un seul déchet sur votre trajet, puis profitez de votre parcours ! »

Le plogging est bon pour la santé

Vous connaissez déjà probablement les bénéfices de la marche et de la course à pied sur l’organisme. Mais le plogging a le bénéfice supplémentaire d’imiter l’entraînement fractionné (car vous effectuez de courtes pauses entre deux périodes d’activité intense pour ramasser les déchets), un type d’entraînement parfait pour brûler davantage de calories et améliorer ses capacités physiques et son endurance.

Le plogging est également bon pour la santé mentale. L’activité physique entraîne de nombreuses réactions chimiques positives au sein de notre organisme, et peut avoir un impact sur le stress, la dépression, l’anxiété, la confiance en soi et l’humeur.

Paul Waye ajoute que le plogging, est particulièrement épanouissant pour lui, car il aime avoir le sentiment de faire quelque chose de bien. « J’entends souvent les gens crier « Bravo ! » et « Merci ! ». C’est merveilleux de recevoir ces encouragements. Ça me fait sourire et ça me donne envie de continuer. »

Ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Bien que le plogging présente de nombreux avantages pour la santé, courir avec un poids peut présenter des risques. Le plogging peut créer un déséquilibre si vous courez avec un poids d’un côté. Cela peut entraîner des douleurs cervicales et un risque de blessure lorsque vous effectuez des mouvements qui exigent de la force des deux côtés de votre corps, comme des pompes. Par mesure de sécurité, changez de main lorsque vous transportez les déchets et portez votre sac pendant une durée égale des deux côtés.

Paul Waye recommande également de rester attentif à son environnement. « Pensez toujours à la circulation. Parfois, vous pouvez vous laisser emporter si vous repérez des déchets et que vous vous précipitez pour les ramasser, mais regardez toujours d’abord autour de vous pour voir s’il y a du passage, et n’oubliez pas de porter des gants par mesures de sécurité et d’hygiène. »

Pratiquez le plogging en groupe

Plus nous serons nombreux à pratiquer le plogging, plus cette activité sera répandue alors n’hésitez pas à proposer à vos proches de tenter l’expérience avec vous à l’occasion d’une de vos sorties. Si personne n’est intéressé dans votre cercle social, envisagez de créer ou de rejoindre un groupe de plogging pour rencontrer d’autres ploggeurs et ploggeuses. Il en existe déjà dans de nombreuses régions mais c’est peut-être l’occasion pour vous de créer un événement au sein de votre ville ou de votre village pour encourager tout le monde à prendre soin de l’environnement.

Voici les conseils de Paul Waye pour vous motiver à essayer le plogging en groupe :

  • Divisez-vous en groupes et voyez qui obtient le plus de déchets.

  • Si vous faites partie d’un groupe de course régulier, envisagez de faire du plogging de temps en temps.

  • Mettez de l’ambiance et essayez le DiscoPlogging. Apportez un haut-parleur portable lors des événements du groupe de plogging et passez de la musique. Amusez-vous, dansez et lancez-vous dans des conversations avec les passants qui vous posent des questions sur le plogging.

 

Que vous décidiez de faire du plogging en groupe ou en solitaire, prendre le temps de ramasser des déchets lors de vos déplacements est la marque d’un fort sens civique. Merci à tous ceux pour qui la gestion des déchets et la préservation de l’environnement est un engagement quotidien. Un grand merci aussi à Paul Waye pour tous ses services rendus à la planète et d’avoir pris le temps de nous en dire plus sur le plogging.

Antonio Iaccarino

Antonio (Ari) Iaccarino is an ESL educator turned content writer and the Co-founder of Ridj-it, an outdoor adventure platform. You'll find him relishing in puns and mustarding the strength to hike mountains when he's not talking about being from Iowa.
Loading Article...